L'histoire de Los Angeles

L'histoire de Los Angeles

Découvrez l'histoire de Los Angeles et comment elle est devenue une des villes les plus importantes des États-Unis. 

L'arrivée des Espagnols

Avant l'arrivée des espagnols, la région de Los Angeles était habitée par de nombreuses tribus indiennes, que les espagnols ont nommées les "apaches navajos".

Juan Rodríguez est le premier espagnol à être arrivé dans la région, aussi appelée Haute-Californie. Le 6 octobre 1542, il a revendiqué le territoire pour la Couronne de Castille. Certains historiens affirment que ce privilège a été accordé à Fernando de Alarcón d'Estrémadure. 

La Haute-Californie est une zone qui appartient toujours aux États-Unis, contrairement à la Basse-Californie, qui appartient aujourd'hui au Mexique.

La région s'est peuplée peu à peu, grâce à l'action des Jésuites, qui ont installé leurs missions d'évangélisation en Californie. 

En 1767, le roi Charles III d'Espagne a ordonné l'expulsion des jésuites de leurs domaines.  

Deux ans plus tard, le 2 août 1769, une expédition, menée par Gaspar de Portolá, accompagné du moine franciscain Juan Crespi, est arrivée en Haute-Californie. Elle avait pour but d'expulser les jésuites de leur mission et des les faire remplacer par des moines franciscains. 

En août 1771, le franciscain fray Junípero Serra a ordonné la Mission de San Gabriel Arcángel, qui s'est installée dans la région métropolitaine du Los Angeles actuel. 

Le 4 septembre 1781, le gouverneur Felipe de Neve a inauguré la première colonie espagnogle sur le territoire, accomapagné d'une poignée d'espagnols, d'indiens et d'esclaves. Il a nommé ce territoire colonisé le "Peuple de Notre Dame la Reine des Anges (los Angeles en espagnol) de Porciúncula", en hommage à l'Ordre franciscain. 

Los Angeles fut doncn une ville espagnole jusqu'en 1821, année de l'indépendance du Mexique vis-à-vis de la Couronne espagnole. La Californie est alors passée sous le contrôle de cette nation mexicaine tout juste créée. 

C'est en 1839 que Los Angeles est devenue la capitale de la Californie.

En 1846, l'américain John C. Fremont a arraché Los Angeles aux mains des Mexicains. Deux années plus tard, la Haute-Californie est définitivement passée aux mains des États-Unis, grâce au traité de Guadeloupe Hidalgo, le traité de paix qui mit fin à la guerre entre le Mexique et les États-Unis, en 1848.

Or, train, pétrole

En 1848, James W. Marshall a découvert de l'or dans la Vallée de Coloma, entrainant le phénomène de la "ruée vers l'or" en Californie, dont Los Angeles a largement bénéficié du point de vue de son développement économique. 

En 1850, Los Angeles est passé du statut de village à celui de ville.

En 1876, le train Southern Pacific est arrivé jusqu'à Los Angeles, suivi en 1885 par le Santa Fe. Cela a permis d'accélérer la croissance de la ville, en plus des ressources engendrées par la culture de l'orange. 

C'est en 1890 que le premier puits de pétrole a été inauguré en Californie

Le XXème siècle : la Mecque du cinéma 

La rapide croissance démographique de la ville de Los Angeles, engendrée par l'arrivée du train et la découverte du pétrole, a entrainé des problèmes d'accès à l'eau. Pour améliorer la situation, la ville de Los Angeles a entamé la construction d'un aqueduc sur le fleuve Owens en automne 1908, ce qui a donné naissance à la "Guerre de l'Eau" en Californie.

Malgré la polémique, l'aqueduc a été inauguré en novembre 1913. Dans les années 1960, un second aqueduc a été construit face à une nouvelle pénuerie d'eau. 

À partir de 1920, l'installation d'Hollywood et de nombreuses productions de cinénna, ont fait de Los Angeles une véritable Mecque du cinéma mondial. 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Los Angeles est devenue le centre de l'industrie aéronautique américaine.

En 1932 et 1984, la ville accueille les Jeux Olympiques.

En 1968, Robert Kennedy est assassiné à Los Angeles.

Los Angeles est une des villes avec le plus de diversité ethnique des États-Unis, ce qui en a aussi fait le centre des conflits raciaux dans le pays. Dans les années 1960 et 1970, elle a été le lieu de manifestations anti-raciales très nombreuses. En 1992, après “l'affaire Rodney King”, elle a essuyé le conflit racial le plus important de son histoire, durant lequel près de 60 personnes ont perdu la vie. 

La ville est construite sur la faille de San Andreas, ce qui la rend très sujette aux tremblements de terre. En 1994, le tremblement de terre de Northridge, un quartier de Los Angeles, a fait 72 morts.

Los Angeles aujourd'hui

Aujourd'hui Los Angeles est la ville la plus importante de Californie et dépasse San Francisco. C'est une ville immense, la deuxième plus grande agglomération des États-Unis, avec plus de 17 000 000 habitants, qui vivent principalement de l'industrie aéronautique, du cinéma et du tourisme.  

Los Angeles est une destination touristique internationale, avec tout ce dont les voyageurs peuvent rêver :  des plages de rêve comme Santa Monica, Malibu, Venice Beach ou Long Beach, des stations de ski tout près, telles que Mountain High ou Mount Baldy; une vie nocturne particulièrement animée. En plus, elle est tout proche de Las Vegas.

Los Angeles est aussi une ville avec de nombreuses constructions à l'aspect colonial espagnol. Elle porte même fièrement la région de Castille-et-León sur son écusson.